Deer&Doe : la chemise Mélilot

9 March 2016

Melilot6

Le deuxième patron de la collection printemps-été 2016 de Deer&Doe dont je peux vous présenter ma version, c’est la chemise Mélilot. Même s’il s’agit du même type de vêtement, Mélilot est très différente du patron de chemise précédent de Deer&Doe, Bruyère (que j’avais réalisée ici, et également ici pour le blog de Deer&Doe). Elle est à la fois plus décontractée – tandis que Bruyère est cintrée à la taille par une ceinture, Mélilot est plus lâche et fluide – et plus technique : un col avec pied de col, de vraies pattes de manches, des coutures anglaises partout, les finitions sont nickel.

Melilot7

Ca faisait longtemps que je voulais me coudre une chemise en viscose blanche pas trop structurée, à porter manches retroussées et rentrée dans une jupe taille haute. J’avais en tête l’élégance nonchalante des stars des années 50, et mon inspiration ultime : les collections de Dior de la même époque (la photo du milieu, miam !).

Inspi-Melilot

Alors quand il a fallu tester la version A de Mélilot, avec ses manches longues aux épaules descendues, j’ai tout de suite vue en blanc, dans une viscose fluide. Portée col ouvert et manches retroussées, je trouve qu’on est très loin de l’air sérieux qu’elle peut avoir sur le dessin technique !

Melilot3

Le tissu est une viscose de chez Hancock Fabrics qui n’est pas mal du tout : fluide mais avec juste un peu d’épaisseur et de tenue, blanche mais pas trop transparente. Pour ce patron je recommande vivement un tissu bien fluide, afin d’avoir un joli tombé au niveau du dos et de pouvoir la porter rentrée sans avoir de plis disgracieux. Dans cette viscose c’est parfait.

Melilot2

Un des avantages de Mélilot c’est d’ailleurs qu’elle est parfaite pour les tissus un peu voire carrément transparents, puisqu’elle est cousue entièrement avec des coutures anglaises : d’abord les épaules, puis les emmanchures et enfin les côtés et les manches. C’est un ordre de montage un peu particulier mais le résultat est top.

Melilot9

Je dois l’avouer : après avoir cousu deux Bruyères et trois Mélilot en tout juste quelques semaines pour le compte de Deer&Doe, je pensais que moi et les chemises c’en était fini pour un moment. Même lorsqu’il n’y a pas besoin de raccorder des motifs, il y a toujours le col, les pattes de manches, les boutonnières, tous les boutons à coudre… bref, c’est long ! On est loin de la satisfaction instantanée d’un vêtement en jersey fini en deux coups de surjeteuse. Sauf que j’ai l’impression que ça a eu l’effet inverse : j’ai vraiment pris le goût de tous ces détails techniques et j’en redemande.

Melilot4

Il faut dire aussi que depuis que j’ai fini Mélilot je ne la quitte plus ! Moi qui pensais que ces emmanchures tombantes seraient un peu difficiles à porter, je me suis complètement plantée. Non seulement c’est un basique mais en plus elle se transforme complètement : un esprit années 50 dans cette jupe taille haute, un air seventies avec ma jupe longue Fumeterre, un côté décontracté-mais-quand-même-sexy-mais-c’est-pas-fait-exprès portée simplement au dessus d’un jean, j’arrive à la mettre avec tout. Et qu’est-ce qu’elle est confortable !

Melilot1

La version A de Mélilot comporte normalement une patte de boutonnage cachée. J’aurais bien envie de faire croire que son absence sur ma chemise est un choix délibéré mais il faut être honnête : c’est tout simplement que je ne connais pas ma droite de ma gauche et que j’ai recoupé mon demi-devant du mauvais côté. Donc histoire d’être claire : les boutonnières se font du côté droit, la patte de boutonnage cachée également, et le côté droit c’est celui qui est à droite quand on porte la chemise. C’est écrit noir sur blanc dans les instructions et il y a les schémas en plus donc pas la moindre chance de se tromper, mais je n’avais pas les schémas pendant les tests et je n’ai pas été très maligne sur ce coup là. Il faut donc me croire sur parole quand je vous dit que la patte de boutonnage cachée rend très bien, ou alors aller voir la version de présentation ou celle de Sandra.

Melilot8

Ceci-dit, même avec ses boutons visibles, j’adore ma nouvelle chemise 😀

J’aimerais bien vous présenter rapidement le troisième patron de cette collection, la veste Lupin, mais il me reste encore à lui attacher la doublure… J’ai bon espoir de le finir d’ici ce weekend, on verra bien !

Melilot5

Mélilot en viscose blanche
Mélilot – Deer&Doe
Taille 36,5 / 38,5 / 40,5
Rallongée d’1cm au dessus de la taille
Viscose de chez Hancock Fabrics

Commentaires

  1. Annettejongl

    - 10 March 2016

    Cette chemise est magnifique, très simple mais très précise!!! J’espère que tu as raison et que cette pièce va me réconcilier avec la technique

    • Camille

      - 18 March 2016

      Merci beaucoup ! Oui je te la conseille vivement 🙂

  2. Fleurdelis

    - 10 March 2016

    Superbe!!!,

  3. Morgane

    - 10 March 2016

    Juste canon! 🙂

    Je part en croisade pour trouver LA viscose blanche qui va bien, dommage que Hancock ne livre pas outre Atlantique!

    • Camille

      - 18 March 2016

      Ah oui ! Autant je regrette beaucoup mes magasins de tissus habituels à Paris lorsque j’essaie de trouver du voile de coton dans une couleur donnée, autant la viscose j’avais vraiment du mal à en trouver en France et ici j’arrive à en dégoter relativement facilement. Bon courage dans ta quête 🙂

  4. Melanie

    - 10 March 2016

    Quelle classe !

    • Camille

      - 18 March 2016

      Merci 🙂

  5. MyT

    - 10 March 2016

    Canon ! Ta version est superbe, j’adore ce style, ça me donne vraiment envie de la faire sauf que… je suis débutante et une chemise c’est quand même hyper compliquée. Je vais faire mon premier Ondée (mon premier vêtement tout court xD), la Mélilot ça sera pour plus tard… Très jolie en tout cas !

    • Camille

      - 18 March 2016

      Oui autant y aller progressivement ! Je te conseille Bruyère comme premier modèle de chemise, elle est assez simplifiée au niveau du col et des manches donc c’est plus abordable 🙂

  6. Sophie

    - 10 March 2016

    J’ai craqué sur la version manches courtes portée par Emilie sur une Brume….mais viscose blanche sur jean…c’est vraiment chouette cette versatilité…
    Merci Deer and Doe!

    • Camille

      - 18 March 2016

      Oui je la trouve vraiment très versatile ! En ce moment j’ai très envie d’une autre version manches courtes en Liberty…

  7. Gros gros coup de coeur !!! J’adore ce modèle … et j’adore ta version !!!! C’est vraiment une très belle réalisation, et c’est chouette de voir que ça va avec vraiment beaucoup de vêtements !!! Génial !!

    • Camille

      - 18 March 2016

      Merci beaucoup 🙂

  8. Filomenn

    - 10 March 2016

    En blanc elle est simple et efficace, j’aime bien que pas du tout mon style, le blanc ça tache (un peu) trop facilement ahah !

    Je suis bien d’accord avec toi, coudre des chemises à quelque chose d’addictif dans la technique à déployer pour en venir à bout.

    • Camille

      - 18 March 2016

      Haha oui… Pas sur celle là mais sur ma Zéphyr blanche, juste après avoir pris les photos pour le blog je m’achète un chocolat chaud et BAM, une grosse tâche en plein milieu de la jupe !! Mais qu’est-ce qui me prend de coudre que du blanc en ce moment…?

  9. Hélène

    - 10 March 2016

    Superbe! Je remarque entre autres l’emplacement parfait des pinces poitrine et la couture parfaite de la poche surpiquée à ras. J’adore aussi la jupe à grandes poches. Est-ce qu’elle a déjà été bloguée? Merci!

  10. madebyviou

    - 10 March 2016

    Je suis également fan de cette jolie version aux finitions parfaites !
    J’avais été très sage lors des sorties de patrons 😉 aïe; -) (bon, je craque toujours mais une fois la vague passée; -))
    Et j’aime beaucoup l’idée de multiplier les styles et les vêtements à partir d’un même patron, superbe idée et bel exemple de durabilité vestimentaire!

    • Camille

      - 18 March 2016

      Merci ! 🙂

  11. Elipou

    - 10 March 2016

    Gauche Droite

    • Camille

      - 18 March 2016

      Merci je vais imprimer ça pour le garder comme référence !

  12. tassadit

    - 10 March 2016

    Ahlàlà, cette chemise, les manches retroussées, avec cette jupe, je suis complètement fan! Ça m’a tout de suite évoqué le style des photos années 50 auxquelles tu fais référence. J’avais acheté le patron Simplicity 1166 pour me faire une tenue du même genre, mais je sens que je risque de substituer Mélilot au chemisier 1166!

    • Camille

      - 18 March 2016

      Ah j’ai acheté le même patron !! J’avais même mis la photo dans mon montage d’inspi mais finalement je l’ai remplacée par Audrey héhé. J’aime vraiment beaucoup ce chemisier mais pour le coup j’ai peur que les emmanchures soient vraiment trop basses… Le col me fait craquer quand même !

  13. carole

    - 11 March 2016

    Bon bah voila, je la trouve juste MAGNIFIQUE

  14. carole

    - 11 March 2016

    (MInce,ai appuyé sur le bouton trop vite, je voulais savoir il faut combien de yard ou mètres pour la faire? mercii)

  15. La renarde

    - 11 March 2016

    Je crois que c’est la version qui m’a décidé à investir dans ce patron. L’ensemble Mélilot/jupe années 50 est canon !!! Ca te va à merveilles !!

    • Camille

      - 18 March 2016

      Merci, ça fait plaisir ! 🙂

  16. Tara

    - 14 March 2016

    La chemise me fait de l’oeil depuis sa sortie, elle a l’air d’avoir la coupe parfaite que je cherche depuis longtemps sans la trouver en magasin. et la réalisation est superbe. Les photos sont très belles. Merci pour ce bel article !

    • Camille

      - 18 March 2016

      Merci beaucoup !

  17. Pingback: Dee and Doe / Printemps automne 2016 | Un renard dans la penderie

  18. feedufeu

    - 18 March 2016

    wouaw !
    Magnifique !
    moi qui n’étais pas convaincue du tout du tout par cette chemise… Je bave devant ta version :-p
    la fumeterre est sous le pied de biche, et je sens qu’elle va se faire une alliée 😀

    • Camille

      - 18 March 2016

      Ah merci ! Elle va vraiment très bien avec Fumeterre (et c’est super confortable comme tenue !) donc je ne peux que te la conseiller 🙂

  19. Porcelaine

    - 23 March 2016

    Elle est vraiment belle. Bravo !

  20. sconesandstones

    - 26 March 2016

    J’ai tellement hâte de recevoir mon patron pour pouvoir commencer à coudre cette chemise! J’ai deux tissus en tête pour Mélilot, c’est un très beau modèle, vous avez bien bossé! Bravo!

    • Camille

      - 6 May 2016

      Merci beaucoup !

  21. Pingback: Garde robe Capsule : le chemisierCouturement Freaky | Couturement Freaky

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *