Mon premier châle teint à la main (Wave – Kristen Finlay)

10 November 2019

Est-ce que vous vous rappelez de mon expérience de teinture de laine à base de colorants alimentaires ? Deux ans après, j’ai enfin fini le projet tricoté avec l’écheveau que j’avais teint !

Il s’agit du châle Wave de Kristen Finlay, un modèle gratuit que j’avais repéré il y a des années : c’est même un des tout premiers patrons sur lequel j’avais craqué lorsque j’ai découvert Ravelry ! J’ai souvent ce souci en tricot – plus qu’en couture – qui est que j’ai un coup de foudre pour un modèle, pour me rendre compte ensuite que c’est la couleur de la laine utilisée qui m’attirait plus que le patron lui même. C’était un peu le cas avec Wave : le modèle en soi est plutôt basique, mais la couleur de mûre du modèle de présentation est à tomber, et je n’imaginais ce châle que dans une couleur semblable.

La teinture étant un art que je suis encore loin de maîtriser, ma laine à moi s’est retrouvée bien plus claire que ce que j’avais en tête, mais la couleur est tout de même très jolie. Elle me semble plus claire encore une fois tricotée qu’en pelote ; je pense que c’est dû en partie au tricot bien aéré, mais aussi aux colorants alimentaires qui s’éclaircissent un peu avec le temps et l’exposition au soleil. J’espère que la couleur tiendra tout de même sur le long terme et ne s’éclaircira pas plus, parce que je l’aime bien telle quelle.

Le patron lui même n’a rien d’extraordinaire, mais il est efficace : il alterne les bandes de dentelle turque et de point mousse, ce qui crée un jeu de rayures en transparence vraiment sympa. On le tricote à partir de la pointe, en réalisant sur les côtés des augmentations très rapides qui en font un triangle très aplati. Les derniers rangs sont donc particulièrement longs. D’ailleurs normalement la dernière bande de point mousse est bien plus large, mais je n’ai pas eu assez de laine pour finir.

Je ne sais pas si c’est ma façon de tricoter qui pose problème, mais les bords du triangle, là où il y a les augmentations, sont très serrés et j’ai eu beaucoup de mal à le bloquer. A côté de ça le bord rabattu est très souple et s’étire bien, alors que d’habitude j’ai plutôt le problème inverse. Je m’en suis sortie en tirant comme une malade, mais les bords restent très tendus et la pointe du châle a tendance à roulotter, comme on peut le voir sur la photo ci-dessus. Si j’aime beaucoup la couleur et le point, je suis donc bien moins convaincue de ce triangle très aplati : entre châle et écharpe, il laisse des pointes très longues et fines quand je l’enroule autour de mon cou, et ça me rappelle un peu trop ces écharpes extra fines des débuts des années 2000 !

La robe avec laquelle je porte ce châle est une Centaurée que j’ai cousue il y a quelques années mais jamais présentée ici. Le tissu est une batiste de coton Michael Miller, que j’avais reçue lors d’un “Secret Santa” sur Reddit en 2015. Le début des années 2010, c’était la grande époque des swaps et échanges en tout genre : sur Reddit, sur les forums, il y en avait partout dans les communautés couture/tricot. J’ai l’impression que tout ça ne se fait plus du tout maintenant, et je me demande pourquoi. Est-ce que tout le monde a déjà une to-do list bien trop longue et un stock de tissus trop rempli ? Est-ce que les gens qui participaient à l’époque ont fini par être déçus des cadeaux reçus par rapport à l’effort qu’ils mettaient dans ceux qu’ils envoyaient ? Est-ce qu’on manque tous de temps, et qu’on préfère se concentrer sur des projets pour soi ? Ou est-ce que tout simplement ces échanges existent encore et c’est juste moi qui suis à côté de la plaque ?

Toujours est-il que j’étais très contente de recevoir ce tissu. Je ne savais pas trop quoi faire avec au début, car il était un peu transparent, et je penchais pour un pyjama, puis la nouvelle version de Centaurée est sortie et je me suis dit qu’elle serait parfaite. J’ai hésité à doubler le corsage, mais j’avais un peu la flemme, et au final ça ne valait pas le coup que je me prenne la tête car avec des sous-vêtements clairs ça passe très bien. On voit bien la différence entre cette version et ma version précédente de Centaurée, réalisée avant la réédition du patron : sur la nouvelle, la jupe est plus évasée, et je trouve ça plus flatteur sur moi. Je porte beaucoup cette robe en été et elle était parfaite pour mon voyage au Mexique le mois dernier – revoir ces photos me rend vraiment nostalgique !

Châle teint à la main
Wave – Kristen Finlay
Cascade Yarns Heritage – 1 écheveau
Lien Ravelry

Centaurée estivale
Centaurée – Deer&Doe
Taille 38 (sans ajustements je crois)
Batiste de coton Michael Miller

Commentaires

  1. Sylvie

    - 11 November 2019

    Super combo tricot-couture!
    J’adore le fait que tu aies teinté ta laine toi-même 🙂
    Ce patron a l’air super sympa… tu n’as utilisé qu’un seul écheveau? ça donne des idées!
    Pour ce qui est des groupes d’échange sur internet, je ne sais pas si ça se fait encore… On se fait des échanges de coupons mal-aimés avec les copines du café couture, et c’est sympa aussi!

    • Camille

      - 18 November 2019

      Oui un seul écheveau, et il est rapide à faire (c’est juste moi qui suis un peu lente !)

  2. Marie

    - 13 November 2019

    Pour éviter que les bords ne tirent, en fin de rang, tu peux tricoter deux fois la dernière maille (tu la tricotes, tu la remets sur l’aiguille gauche et tu la tricote une deuxième fois).

    • Camille

      - 18 November 2019

      Oh super, merci pour l’astuce !

  3. Morgane

    - 18 November 2019

    Bien joli cet ensemble! 😉

    Ah les mailles lisières des châles… on pourrait en faire un colloque je pense XD

    • Camille

      - 18 November 2019

      Merci !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *