Aventures en teinture alimentaire

4 February 2018

En ce moment je passe mes journées à coudre toile après toile pour préparer la prochaine collection de Deer&Doe, et je dois dire que quand vient le soir, la motivation pour avancer mes projets de couture perso n’est pas au rendez-vous. A la place je me suis remise à fond au tricot et j’ai ressorti mes affaires de broderie, mais j’ai aussi bien envie de tester de nouvelles choses en loisirs créatifs. Du coup quand j’ai vu le joli châle de ma copine Caitlyn, dans une belle laine corail teinte à la main, je me suis dit : pourquoi pas la teinture ?

Sur les conseils de Caitlyn je suis allée jeter un œil au groupe Ravelry What a Kool Way to Dye, consacré à la teinture à faire dans sa cuisine avec du “Kool-Aid”, cette boisson en poudre américaine aromatisée et très colorée. Ce groupe est super et rempli d’infos. Beaucoup, beaucoup d’infos. En grande débutante je me suis vite sentie un peu débordée et je ne savais pas vraiment par où commencer. J’ai donc décidé de m’offrir mon premier cours Artesane, “Découvrir la teinture de la laine”, animé par Carine de Lil Weasel.

J’ai quelques réserves sur le site d’Artesane, qui est plein de bonnes idées mais assez buggué, mais le cours vidéo en lui-même est super : on est pris en main par Carine du début jusqu’à la fin, et elle nous enseigne à la fois quoi faire, mais aussi pourquoi, ce que j’ai vraiment apprécié. J’ai eu les réponses à toutes mes questions : mesures de sécurité, choix du matériel, températures et durées… Bien sûr en 1h15 de cours on n’a pas le temps de tout couvrir mais pour moi c’était parfait et je me sens maintenant suffisamment en confiance pour expérimenter de mon côté. Pour encore plus de tutoriels vidéos je recommande aussi la chaîne YouTube ChemKnits, remplie d’expériences sympas.

Un conseil qui revenait souvent dans mes lectures était d’utiliser une laine de qualité, que l’on aurait envie de tricoter et de porter ensuite, et pas juste la moins chère possible. Pour une teinture à l’acide, il faut aussi choisir un fil d’origine animale (laine, soie…). On oublie le coton et l’acrylique, par contre le nylon fonctionne aussi. J’ai donc opté pour un écheveau de Cascade Yarns Heritage Solids, une laine à chaussettes fingering 75% mérinos et 25% nylon, que j’avais déjà utilisée pour ce châle et que j’avais adoré tricoter.

J’ai donc pris ma laine et rajouté quelques nœuds pour garder l’écheveau en place avant de le faire tremper. Spoiler alert : cela n’a pas suffi à compenser mon touillage un peu trop enthousiaste et j’ai passé plusieurs heures à le démêler pour le mettre en pelote ensuite, mais passons. Après une heure de trempage, j’ai préparé mon bain de teinture, en rajoutant à un grand pot d’eau frémissantes quelques sachets de boisson aromatisée…

Oui parce que le cours d’Artesane couvre la teinture acide classique, mais pour ma première tentative je suis partie sur quelque chose d’encore plus simple et accessible. L’avantage de la teinture au Kool-Aid, c’est qu’en plus du colorant alimentaire, la poudre contient déjà l’acide citrique nécessaire pour fixer la teinture (le “mordant”).  On ne peut pas faire plus facile, et en plus ça sent bon. A défaut de Kool-Aid, j’ai déniché au Dollar Store du coin plusieurs paquets d’Hawaiian Punch en bleu (Berry Blue Typhoon), rouge (Fruit Juicy Red), et violet (mon préféré : Wild Purple Smash!).

Mon objectif était d’obtenir une couleur ressemblant à la Malabrigo Eggplant mais en plus saturée, et penchant un peu vers le bleu pervenche (oui ça n’était pas très clair dans ma tête non plus). Pour un écheveau de 100g, j’ai mélangé dans mon bain de teinture 6 paquets de bleu et 4 paquets de violet, et j’ai rajouté encore 1 violet en cours de cuisson car l’écheveau me paraissait encore trop clair. Pour obtenir un écheveau semi-uni, j’ai suivi la technique de Carine pour obtenir des variations en ajoutant la laine progressivement à ma casserole. J’ai peut-être été un peu trop progressivement au final car certaines parties sont vraiment très claires, mais en tout cas j’ai de belles variations.

C’est là où on se rend compte qu’au départ la teinture c’est très expérimental, et qu’il est difficile de prévoir le résultat. Pendant la cuisson, le fil était très foncé, presque noir. Au bout de vingt minutes l’eau de la casserole était complètement claire, je l’ai donc laissée refroidir avant de rincer mon écheveau à l’eau tiède. A ce moment là, sa couleur était d’un superbe violet foncé et saturé, très similaire à celle de mon pull Chuck. Puis je l’ai mis à sécher, et la couleur s’est énormément éclaircie, virant au parme sur les parties les plus claires. Je dois avouer que j’aimais vraiment beaucoup la couleur de la laine mouillée donc je suis un peu déçue que le résultat final soit bien plus clair, mais je ne suis quand même pas si loin de mon inspiration d’origine !

J’ai prévu d’en faire un châle Wave, un modèle que j’avais repéré il y a des années et que justement j’avais prévu de faire en Malabrigo Eggplant. J’ai déjà très envie de recommencer à expérimenter avec d’autres couleurs, mais il va falloir que je me retienne car la laine de qualité ce n’est pas donné et surtout il faut que j’aie le temps de tricoter avec ensuite !

Commentaires

  1. Macaron

    - 5 February 2018

    Bonjour Camille,
    Merci pour ce post très intéressant, qui est une mine d’informations quand j’essaierai la teinture.
    J’ai une question au sujet de cette jolie pelote (la dernière photo) : avec quoi as-tu bobiné pour avoir une pelote aussi jolie ?

  2. Mapie

    - 6 February 2018

    Bonjour Camille,
    Je suis aussi frileuse en ce qui concerne la teinture de la laine, mais ton post me donne envie de se lancer. Mais comment faire lorsque l’on vit en France? Sais-tu s’il existe des équivalents du Kool-Aid ici?
    Et bon courage pour les toiles de la prochaine saison 😉 .

  3. Elipou

    - 9 February 2018

    Un jour, j’ai voulu teindre un t-shirt en violet. J’ai utilisé des pépins de mûres.
    La confiture était très bonne, mais le t-shirt est devenu rose pâle moche. Je le déconseille fortement.

  4. Morgane

    - 19 February 2018

    Contente de voir que la teinture t’a plus^^ J’en fait de temps en temps (teinture Dylon ou aux plantes et c’est vraiment fun! ^^

    Ta couleur est très jolie!

  5. Maria

    - 20 February 2018

    Si tu as besoins de cours de teinture, tu sais que tu peux me demander sur Toulouse, j’ai tout le matos qu’il faut et un chouille (ok beaucoup) d’XP 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *