Néoprène vs. Scuba : étude en jupe Zéphyr

25 June 2016

zephyr-skirt4

Le projet que je vous montre aujourd’hui est tellement simple que j’avais hésité à écrire un post entier à son sujet. Il s’agit d’une bête jupe Zéphyr, réalisée dans un scuba corail. Vous savez, le scuba, ce tissu technique qui donne des jupes très volumineuses, comme on a pu le voir chez Sandra, Eléonore, ou encore Jolies Bobines ? Sauf que, minute, ma jupe, là, elle a un tombé différent, bien plus fluide… C’est quoi l’arnaque ? Et bien figurez-vous que même si les termes semblent être utilisés de manière interchangeable un peu partout, scuba et néoprène sont bien deux types de tissus différents !

zephyr-skirt2

En commandant ce “scuba knit” par internet, je m’attendais à recevoir un tissu épais et léger, avec du gonflant, comme sur les combinaisons de plongée. Ben oui, “scuba diving” ça veut dire plongée en anglais, donc ça semblait logique, non ? Un commentaire sur un autre coloris du même tissu m’avait pourtant mis la puce à l’oreille :

“If you’re expecting a perky scuba knit with a full-bodied drape, don’t get this. I’d call this a medium-weight ponte. It is most definitely not scuba.”

Et en effet, le tissu reçu était complètement différent de ce que j’avais en tête : similaire à un Ponte, mais en plus brillant et en plus élastique.

zephyr-skirt6

C’est grâce à cet article passionnant du blog Fiber Fashion Fun que j’ai pu me faire une meilleure idée de la situation. Scuba ou néoprène ? Je ne suis pas la seule à m’emmêler les pinceaux : il semblerait que les deux termes soient très souvent mélangés, à la fois dans les magazines de mode, les sites de ventes de vêtements, et même les magasins de tissu, alors qu’ils désignent en réalité deux types de tissus différents !

Le néoprène est le tissu utilisé pour les combinaisons de plongée : une mousse de caoutchouc synthétique, ou polychloroprène, que l’on prend en sandwich entre deux couches de tissu, souvent du jersey de polyester ou nylon. Il peut aussi être recouvert d’autres types de tissus, par exemple ce néoprène recouvert de velours ou celui-ci qui possède une face en polaire.

Le scuba knit est un tissu créé pour imiter le néoprène, mais donc la composition est beaucoup plus basique. Il s’agit d’un double knit fait principalement à partir de polyester. Je ne connais pas le terme français (“tricot double” peut-être ?) mais cet article de Seamwork est très utile pour comprendre la différence avec un jersey classique. Les double knits sont plus épais, roulottent moins, et on les reconnait au motif de “v” présent des deux côtés du tissu. Le scuba est donc un tissu similaire au Ponte, qui est aussi un double knit, mais réalisé avec des fils plus fins.

sandra-julie-neoprene
Jupes en néoprène chez Sandra et Jolies Bobines

Le gros problème, c’est qu’en achetant en ligne, il est souvent impossible de savoir lequel des deux on va recevoir.

On ne peut pas se fier au nom, puisque “néoprène” et “scuba” sont utilisés dans un cas comme dans l’autre. Le tissu utilisé par Sandra pour sa jupe Zéphyr, à gauche, semble être du vrai néoprène (même si c’est dur d’en être sûre sans voir la tranche !), et Mondial Tissus le décrit comme “tissu néoprène, aussi appelé scuba”. Celui utilisé par Jolies Bobines, à droite, a aussi la rigidité du néoprène sur les photos, mais la fiche produit chez The Sweet Mercerie l’appelle “scuba”. Chez Mood, au contraire, on retrouve du “neoprene/scuba knit” qui au vu des photos du tissu une fois cousu et commentaires est plutôt du double knit.

On ne peut pas non plus se fier aux photos du tissu qui ne montrent que les couches supérieures et pas la tranche, ni à la composition indiquée qui est systématiquement celles des tissus extérieurs du néoprène – je n’ai jamais vu de description qui mentionne le polychloroprène. La composition indiquée est donc la même pour un néoprène couvert de polyester et pour un scuba knit, qu’ils comportent cette couche intermédiaire ou non.

zephyr-skirt1

Revenons brièvement à ma jupe Zéphyr. Au départ je voulais la montrer en même temps que ma chemise Mélilot en chambray, je l’avais même principalement cousue pour aller avec. Mais puisque le tissu est un scuba et pas un vrai néoprène, ça n’allait pas du tout : la jupe laisse voir tous les plis et boutons de la chemise en relief. Impossible donc de la porter avec autre chose qu’un t-shirt fin, et là encore la ligne du bas du t-shirt est parfois visible.

Un autre problème de ce scuba en particulier c’est qu’il s’abîme très très vite : dès que je me cogne la jambe contre une table (ce qui m’arrive très souvent) cela laisse une marque sur le tissu qui ne s’en va pas. Cette jupe risque donc de ne me durer qu’un été…

zephyr-skirt5

Ce n’est pas si grave en soi, car elle ne m’a vraiment pas pris de temps à coudre : trois pièces, devant, dos et ceinture, quatre coutures (cotés, fermer la ceinture, assembler la ceinture), un ourlet à l’aiguille double et c’était plié. La seule modification que j’ai faite a été de la rallonger de 7 cm pour avoir une longueur au genou, car Zéphyr est un peu courte à mon goût.

zephyr-skirt7

Maintenant que j’ai découvert le pot aux roses, j’ai bien envie de me coudre une vraie jupe en néoprène, mais je crois qu’il va falloir que j’aille en acheter en magasin si je ne veux pas me faire avoir une seconde fois. Et vous, quelles sont vos expériences avec le néoprène/scuba ? En avez-vous déjà commandé en ligne ? Et lequel des deux tissus avez-vous reçu au final ?

zephyr-skirt3

Jupe Corail
Zéphyr – Deer&Doe
Taille 36,5 – 38
Rallongée de 7 cm
Scuba knit de chez Fabric.com

Commentaires

  1. nat_nat

    - 26 June 2016

    Je n’ai aucune expérience avec ce type de tissu, je ne peux donc pas te dire où en trouver
    Mais merci pour cet article hyper intéressant sur la différence entre ces deux matières , j’ai appris plein de trucs.
    Et ta jupe est très jolie, c’est juste dommage que su durée de vie soit limitée!

    • Camille

      - 2 July 2016

      Merci ! Je suis contente que ça soit utile 🙂

  2. Furette

    - 26 June 2016

    Ton article est vraiment intéressant et le tombé de la jupe est très beau.
    Ceci dit, je porte fréquemment des combinaisons de plongée ce qui me rend assez hermétique à l’engouement des couturières pour cette matière, certes c’est une épaisseur de 11 à 14 mm alors que celui que l’on trouve en mercerie est plutôt du 5 mm et la solidité est bien meilleure vu ce à quoi on les expose, peut être que tu auras une meilleure tenue avec un vrai néoprène . Mais j’avoue que l’idée d’en faire des vêtements va à l’encontre de ma conception du confort, je n’aime pas la texture qui me donne la même sensation que le polystyrène, hors de l’eau, au moindre rayon de soleil, on se sent comme une motte de beurre abandonnée sur la plage arrière d’une voiture, ça accroche beaucoup à la peau. Bref, la première fois que j’ai vu cette matière en dehors d’un vêtement sportif j’ai plaint de tout mon coeur la pauvre gamine qui a du suivre le cortège en plein cagnard toute la journée dans cette tenue.

    • Camille

      - 2 July 2016

      Ah oui ! J’ai vu que c’était une matière beaucoup utilisée pour des vêtements censés faire perdre du poids en transpirant, par exemple ceci. Je ne sais pas à quel point les tissus qui sont laminés au néoprène peuvent apporter du confort, mais de toute façon ça ne peut pas le rendre plus respirant. Je pense que sur un modèle comme Zéphyr, très évasé et qui n’a que la ceinture de près du corps, ça doit être portable, mais je n’ose pas imaginer ce que ça doit donner sur des styles plus moulants… Beurk

  3. Barbara Gourde

    - 28 June 2016

    Roh dis donc, c’est compliqué cette histoire de néoprène de plongée ! C’est toujours difficile de savoir ce qu’on achète sur le net avec des tissus aussi précis…
    En tous cas, je la trouve bien jolie cette jupe, néoprène ou pas !

  4. Joanne

    - 20 February 2018

    article très interessant. J’entend beaucoup parler de scuba fabric sur un groupe de broderie. Voici un example http://www.stitchdelight.net/proddetail.asp?prod=SDS1255
    Je suis aussi confuse par ce qui vendu en ligne et je ne sais pas ou je peut en trouver ici en france. La dame qui l’utilise precise bien que ca n’est pas du neoprene…….. Ou peut on l’acheter en france en couleurs simple, blanc, noir, creme ?

    • Camille

      - 3 March 2018

      Je ne savais pas que ces tissus étaient utilisés en broderie ! J’ai déjà vu du scuba chez Pretty Mercerie par exemple, mais je pense qu’ils sont un peu chers pour utiliser en broderie, et ce sont souvent des imprimés.

  5. Johann

    - 23 April 2018

    Étant apnéiste, j’utilise des combinaisons avec différents types de néoprène (5.5mm avec jersey pour la mer, 1.8 “pur” pour la piscine). Designer et couturier amateur, j’ai déjà travaillé le scuba… et ça n’a rien à voir (comparé à un “vrai” néoprène 2mm acheté récemment pour la conception d’un sac).
    A épaisseur quasi égale, le scuba est plus léger car bien moins dense, plus élastique, plus respirant. Je me vois mal utiliser pour un vêtement un “vrai” néoprène qui sera de toute façon étanche, lourd à porter et plus rigide…

    • Camille

      - 6 May 2018

      C’est super intéressant, merci !

  6. Isabelle

    - 10 November 2018

    Bonjour,
    J’arrive un peu tard, mais c’est en cherchant les techniques de couture du néoprène que je suis arrivée sur votre blog. Je viens d’en acheter au marché Saint Pierre, on voit bien la mousse enfermée entre deux couches de jersey de couleurs contrastées. Le tissu reste souple et super léger car je pense que la densité de la mousse est adaptée à l’utilisation, clairement on ne va pas faire une combi de plongée avec ce genre de tissu.
    Je l’ai acheté pour faire la veste Vic de La Maison Victor, y’a plus qu’à…
    Par contre si vous avez des tuyaux sur les techniques de couture pour ce tissu je suis preneuse, type d’aiguille (microtex?), peut-on utiliser la recouvreuse (je débute avec cette machine…)
    Belle journée et merci pour votre article intéressant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *