Duo de shorts Goji

8 September 2019

Si je devais ne choisir qu’un seul patron à coudre et à porter pendant l’été, ce serait sans hésiter le short Goji ! Sa longueur bien courte et son ampleur sont parfaites pour affronter la chaleur humide de Caroline du Nord, et plus flatteuses qu’un short classique sur les silhouettes en poire comme la mienne.

Dans mon armoire j’en ai trois, qui sont en rotation constante entre mai et septembre. Le premier, c’est celui en chambray présenté sur la boutique, que j’ai récupéré sans scrupules après le shooting 😉 Le deuxième, c’est cette version en vichy, qui est en fait une toile réalisée pendant le développement du patron.

Qui dit toile dit finitions rapides : cette version n’a donc pas de cordon, mais surtout… les carreaux ne sont pas raccordés ! Ca ne m’arrive quasiment jamais de ne pas raccorder les carreaux sur un projet. Même pour une couture rapide, type toile finale d’un patron, je coupe au moins les pièces en symmétrique, sur le tissu déplié. Mais sur cette version il fallait aller vite et je me suis fait violence et les carreaux partent dans tous les sens (enfin, j’ai quand même respecté le droit-fil, faut pas déconner). J’avais prévu de m’en débarasser, car avec toutes les coutures de Goji je ne voyais que ça et ça me rendait folle ! Et puis finalement, deux ans plus tard, ce short est tellement pratique pour l’été que je n’y fais même plus attention.

Ce vichy est le même que celui de ma blouse Hoya “boxy” : un vichy 100% coton un peu épais et avec pas mal de tenue. Autant ce tissu était trop épais pour Hoya, autant pour Goji il est parfait, car il permet au short de maintenir sa forme et met en valeur l’ampleur des jambes.

En dehors de l’absence de cordon et de ces carreaux pas raccordés (snif), le seul point qui me chiffonne avec ce short c’est que les élastiques sont un peu trop serrés, et je n’ai pas encore eu la motivation de les découdre pour en insérer d’autres un peu plus longs…

Je porte Goji avec un t-shirt Plantain, que j’ai réalisé dans les chutes du jersey Lebenskleidung utilisé pour le Plantain porté par Diane sur les photos d’Agave. La seule différence c’est la taille. J’ai trouvé le combo parfait pour mes Plantains (38 poitrine, 40 hanches, longueur du 42) et il me va comme un gant. Ce jersey (bio !) Lebenskleidung est parfait pour un t-shirt et de super qualité, donc avec tout ça je crois que j’ai cousu mon basique ultime 🙂

Ma troisième version de Goji, plus estivale, est cousue dans un tissu tahitien, qui m’avait été donné par Eléonore lors d’un troc de tissus il y a trèèèès longtemps. C’est aussi un coton, mais il est beaucoup plus doux et fluide, ce qui fait que le tombé du short est très différent, avec un volume aux hanches bien moins prononcé.

Tout comme la version précédente, ce short est en taille 40, avec la longueur du 42. Le choix de la taille pour Goji est un peu piégeux : comme il est très ample aux hanches et élastiqué à la taille, on pourrait penser avoir pas mal de marge de manoeuvre. La vraie contrainte, quand on a un fort différentiel taille-hanches comme moi, c’est la largeur de la ceinture : pour pouvoir enfiler le short, il faut qu’elle s’étire suffisamment pour passer les hanches ! Donc même si d’après mes mesures (66 cm taille / 100 cm hanches) je rentrerais en théorie largement dans un 34 (90 cm taille / 111 cm hanches), il me faut donc un 40 (102 cm hanches) pour pouvoir l’enfiler sans craquer les coutures. La ceinture s’en retrouve forcément un peu plus froncée, mais ça n’est pas un souci.

Pour le coup, les élastiques de cette version rouge sont moins serrés, et j’ai pris le temps de coudre et d’insérer le cordon, ce qui la rend bien plus confortable. Ayant expérimenté entre-temps avec plusieurs techniques pour coudre des ceintures élastiquées, je préfère à la méthode de Goji (qui utilise plusieurs élastiques fins, chacun inséré dans une gaine différente) celle qui consiste à utiliser un élastique large, à le surpiquer avec la ceinture, et à insérer le cordon dans la gaine ainsi créée au milieu. C’est ce qui est fait par exemple sur les Hudson pants, et sur pas mal de mes pantalons élastiqués du commerce. Avec cette méthode, pas de risque de se retrouver avec des élastiques serrés différemment en haut et en bas, ce qui peut être très agaçant quand on est un peu maniaque.

Je ne pense pas coudre un autre short Goji de sitôt (trois c’est déjà pas mal), mais si je devais m’en refaire un je pense que je choisirais un lin ou un lin-viscose, avec un rendu un peu plus brut. Comme ça je n’aurais pas besoin de le repasser !

Goji Vichy
Goji – Deer&Doe
Taille 40, longueur 42
Coton vichy de Toto tissus

Goji Tahiti
Goji – Deer&Doe
Taille 40, longueur 42
Coton tahitien de mon stock

Commentaires

  1. slow

    - 9 September 2019

    Très jolis Goji ! Et ton Plantain aussi. Et en même temps, tout te va ! 🙂

  2. Anne-Sophie

    - 9 September 2019

    Tes shorts sont superbes !!! Je regrette la fin de l’été et de ne pas en avoir cousu un . Penses-tu que ce modèle soit portable en Automne/hiver avec des collants ?

    • Camille

      - 22 September 2019

      Oui mais cela va dépendre de la matière ! Vu qu’il ne sera pas doublé il faut bien choisir une matière qui n’accrochera pas aux collants.

  3. tassadit

    - 9 September 2019

    Yes Gogi! Le plus confortable des vêtements d’été!
    Pour le non-raccord de ton vichy (shocking!), sache que les carreaux sont tellement petits qu’à moins de le chercher on ne le voit pas! C’est le genre de trucs qui me sautent aux yeux et me rendent folle, là je ne l’avais même pas remarqué!
    Sinon pour la taille, j’ai coupé le mien en 36 à la taille agrandi vers un 40 aux hanches et je n’ai pas vraiment de souci à faire passer mes 102 cm de hanches par la ceinture en l’enfilant… C’est certainement moins facile que si j’avais coupé une taille ou deux au-dessus, mais en tout cas on est loin du risque de craquage de couture!

    • Camille

      - 22 September 2019

      Ah c’est bon à savoir ! J’ai craqué la ceinture d’une jupe élastiquée fraichement cousue cet été et depuis je suis un peu parano et j’enfile tout par la tête dès que je peux

  4. lounatine

    - 12 September 2019

    Ils sont super sympas ces jolis shorts!

  5. Liseli

    - 19 September 2019

    Bon, honnêtement, non, Goji, ça ne sera jamais mon truc, même si je comprend vraiment son attrait pour les conditions climatiques que tu décris.
    Par contre, tes histoires de taille m’interpellent… Tu dis faire un 66 cm à la taille et que ça correspond à un 34: tu comptes comme ça en partant du principe que tu voudrais moins d’aisance que ce qui est prévu par le patron?

    • Camille

      - 22 September 2019

      Pour Goji l’aisance à la taille est surtout donnée par la longueur des élastiques qu’on enfile dans la ceinture. La mesure finie de la ceinture est calculée pour que le short soit enfilé sans problème quand il est coupé dans une seule taille, et pour avoir une certaine densité de fronces une fois resserée par l’élastique, mais on peut jouer sur les élastiques pour l’aisance. Je ne ferais pas la même chose sur un vêtement non élastiqué c’est sur !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *