Deer&Doe : la veste Nénuphar

13 May 2018

Après la robe Myosotis, le deuxième patron de la nouvelle collection Deer&Doe que je vous présente aujourd’hui est la veste d’inspiration kimono Nénuphar.

Nénuphar est une veste d'”inspiration kimono” plutôt qu’un kimono à proprement parler, car elle possède des manches montées et non tracées dans la continuité du corsage (comme c’est le cas pour la robe Arum par exemple). Bien qu’elles soient légèrement plus compliquées à coudre, je préfère ce type d’emmanchures qui ne crée pas de surplus de tissu sous les bras. Je trouve que cela donne à la veste un air un peu plus sophistiqué au niveau des épaules, un peu à la façon d’un blazer.

Moi qui jusque là n’avais jamais porté de kimono de peur de me sentir négligée (ça arrive vite quand on travaille de chez soi…) c’est ce que j’aime bien dans ce patron : je trouve que c’est une version un peu plus structurée et un peu plus habillée que la veste kimono classique. Le détail du col avec ses crans va dans le même sens, en rappelant lui aussi un blazer. C’est un détail très facile à coudre, mais qui fait son petit effet.

J’apprécie aussi beaucoup les fronces du dos, qui permettent de casser la monotonie de la silhouette sous cet angle et surtout d’y caser mes fesses qui ont besoin d’un peu plus d’ampleur que mes épaules. Je trouve les proportions vraiment critiques sur ce genre de détails : quand elles commencent trop bas à mon goût, comme sur la chemise Archer par exemple, je trouve qu’elle rajoutent du volume plutôt que de faire de la place. Je me demande ce que donnent celles de la robe-chemise Alder, qui me tente bien. Des avis ?

De manière générale je trouve que Nénuphar est une veste très facile à porter, qui va aussi bien sur un jean Safran comme ici que sur une robe Givre. Par contre c’est vrai qu’avec l’ampleur des manches de la version longue, il faut faire attention où on laisse trainer ses bras. Je suis allée manger des ramens en portant Nénuphar l’autre jour et je dois avouer que ce n’était pas facile facile 😅.

Le tissu dans lequel j’ai réalisé cette version est complètement vintage : une batiste de coton très douce et légère récupérée dans le grenier de ma grand-mère. Je crois qu’il appartenait à ma grand-tante, ou peut-être à mon arrière-grand-mère, je ne suis plus très sûre. Je sors un peu de ma zone de confort avec cette couleur kaki, plus chaude que le reste de ma garde-robe, mais j’aime bien car ça change. Je trouvais l’imprimé parfait pour ce patron, géométrique et vaguement folklorique tout en restant subtil.

Je trouve ça fou à quel point le tissu choisi change du tout au tout le rendu de ce patron. J’ai cousu durant les tests une deuxième version de Nénuphar à manches longues, mais en viscose cette fois et l’effet est beaucoup plus relax, je ne le porte pas du tout avec les mêmes tenues. J’espère avoir le temps de la photographier un de ces jours, ainsi que mon pantalon Narcisse en lin rayé. Pour l’instant ce n’est pas gagné car je suis en plein dans les cartons pour un déménagement imminent (on repart dans le sud ! Youpi !!!) mais je vais faire de mon mieux 😉


Nénuphar Vintage
Nénuphar- Deer&Doe
Taille 38
Rallongé de 1 cm
Batiste de coton vintage

Commentaires

  1. Flo

    - 14 May 2018

    En tout cas, ce vert est splendide et te va très bien, j’aimais déjà bien la version N&B d’IG et là, c’est encore mieux 🙂 Tu me donnes envie de craquer, alors que je n’avais pas vu le potentiel du patron en le découvrant lors du lancement. Bravo!

    • Camille

      - 24 May 2018

      Ah c’est super, ravie qu’il te plaise !

  2. Morgane

    - 14 May 2018

    Cette version avec ce tissu est vraiment canon! 🙂

    J’aime bien son côté woodstock classe^^

    • Camille

      - 24 May 2018

      Han Woodstock, j’adore ! Merci 😀

  3. Pingback: #Nénuphar# Les versions des testeuses et revieweuses – Deer&Doe • le blog

  4. Chacha

    - 14 May 2018

    Magnifique version de ce patron canon, j’adore ton tissus!

  5. Marie

    - 14 May 2018

    Ca fait plaisir de voir les vieux coupons oubliés retrouver vie.

    • Camille

      - 24 May 2018

      J’espère que je lui ai fait justice 🙂

  6. Liseli

    - 14 May 2018

    Ce patron est vraiment super beau! Je ne suis vraiment pas fan de fronces mais finalement, sur cette version, même celles des manches me semblent acceptables.
    Le tissu est extra et la couleur te va bien. J’avais beaucoup aimé la Belladone verte sur le site de Deer and Doe il y a longtemps. Autant la myosotis de ton article précédent fait ressortir tes yeux, autant ce kimono sublime tes cheveux!

    • Camille

      - 24 May 2018

      Ah ça fait plaisir, merci ! Je ne porte pas beaucoup de vert mais en voyant les photos je me suis dit qu’il faudrait que je m’en couse plus 🙂

  7. Elipou

    - 14 May 2018

    Complètement imbibé de sauge oui !

    • Camille

      - 24 May 2018

      C’est un patron qui ouvre les chakras 😉

  8. Lucille

    - 15 May 2018

    Ce patron est super, mais vu que j’ai déjà le Kochi kimono (qui est nettement kimono), je n’ai pas craqué, car je porte beaucoup mes deux version, en veste. Mais c’est vrai que les fronces dans le dos sont un détail charmant… Concernant tes interrogations sur la robe Alder, je suis une grrrrande fan de ce modèle (ma robe d’été favorite avec Cardamome), du coup je ne serai forcément pas objective 😉 , mais c’est vrai que les fronces commencent plus bas, mais elle a tellement d’ampleur au niveau des hanches que ça ne fait pas une différence fondamentale pour moi.
    Bon courage pour les patron (et hate de voir ta version de Narcisse, qui attend sagement d’être coupé de mon côté…)

    • Camille

      - 24 May 2018

      Bon décidément je crois que je vais finir par craquer pour la Alder, j’adore ta version dans le tissu japonais géométrique, elle est canon !! Je n’ai pas vu beaucoup de versions du Kochi kimono mais la tienne est superbe 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *