Mes envies couture et tricot pour 2018

31 December 2017

2017 a été une année un peu bizarre en termes de couture et tricot pour moi. D’un côté, ma productivité a été au top : j’ai cousu de nombreux tests et prototypes pour Deer&Doe (dont trois trenchs Luzerne !), des cadeaux pour ma famille (une deuxième chemise Archer pour ma sœur, une robe de chambre Burda pour ma maman, et même une nappe), et une ribambelle de vêtements pour bébés (le pantalon à bretelles Deauville/Brighton et le pull Flax Light ont été les grosses réussites de l’année). D’un autre côté, je n’ai pas été très motivée pour coudre pour moi. J’ai fini bien moins de projets que d’habitude, et publié seulement 13 posts de blog dans l’année. Je ne suis pas en train de m’auto-flageller, hein, je sais qu’il me faut encore m’habituer à mon nouveau rythme et à passer 4 mois par an en France, loin de ma salle de couture, mais cela me manque de coudre juste pour le fun. J’aimerais bien expérimenter un peu plus, prendre le temps d’explorer des techniques ou des types de projets dont je n’ai pas l’habitude, sans me mettre la pression pour autant. Voici donc mes envies couture et tricot pour l’année à venir 🙂

1. Plonger dans mon stock de tissus

Au fil des années j’ai accumulé un sacré stocks de tissus : à vue de nez je compte une cinquantaine de coupons, plus quelques restes d’anciens projets, bien rangés dans leur boîte Ikea. Ce n’est pas tant la quantité qui me dérange, tant que j’ai la place pour tout stocker, mais qu’il ait tendance à stagner un peu. D’un côté, j’ai une dizaine de coupons que j’adore, dans lesquels je n’ose pas couper de peur de me planter royalement. Mon préféré : ce voile de coton rose fuchsia avec un imprimé en bordure de fleurs, feuilles et pièces romaines, complètement random. J’en ai trouvé un coupon à Toto tissus l’an dernier, et bien sûr impossible d’en racheter au cas où, alors je n’ai pas le droit à l’erreur…

D’un autre côté je me trimbale depuis des années d’autres tissus, que j’aime bien au demeurant, mais que j’avais achetés avec un projet particulier en tête dont l’association patron+tissu ne me fait plus rêver. Du coup je traîne pour les utiliser, parce que je me sens coincée, alors qu’en fait je pourrais tout à fait repartir de zéro et changer de patron – je ne sais pas pourquoi mais je ressens ça comme un petit échec. Ca vous fait ça aussi ?

Bref cette année j’ai bien envie de plonger la tête la première dans mon stock et d’utiliser tous ces tissus, et si ça permet de faire un peu de place tant mieux ! Idéalement si j’arrive à le réduire disons d’une vingtaine de coupons ce serait génial, mais rien d’obligatoire.

2. Profiter de mes abonnements PDF

Du stock de tissus, passons au stock de patrons. Je me suis abonnée à Seamwork l’année dernière au moment de la sortie du cardigan Elmira, pour récupérer la version bonus nouée devant que j’aimais beaucoup… et puis je ne l’ai jamais cousue. Maintenant tous les mois je reçois un mail me rappelant que j’ai une trentaine de crédits inutilisés, et je ne peux pas me désabonner car sinon je perdrai tous ces crédits (le terrible “sunk cost fallacy”), mais pour l’instant il n’y a pas assez de patrons qui m’intéressent du coup je continue à payer pour rien “au cas où”.

Il m’est arrivé un peu la même chose avec les patrons Wear Lemonade : je me suis abonnée pendant trois mois (la durée minimale) pour récupérer le patron de la salopette Fiona, et j’en ai profité pour télécharger les autres patrons sortis à l’époque. Là encore je n’en ai cousu aucun… à l’exception de la robe Chiara que j’ai commencée et jamais finie tellement le résultat intermédiaire et le patron m’ont déçue, mais j’en reparlerai à l’occasion.

Je ne sais pas ce qui me retient au juste : une première expérience ratée avec Wear Lemonade, des mauvais retours sur les patrons Seamwork lus à droite à gauche, tout cela m’a un peu refroidie. Je crois qu’à force de coudre je suis devenue très exigeante sur le seyant, et Seamwork comme Wear Lemonade me donnent une impression de “prêt-à-porter”, en ce que les vêtements portés par les mannequins ne sont pas exactement à leur taille (trop grands pour Wear Lemonade, souvent trop serrés chez Seamwork) et plissent de partout. Pour autant il y a beaucoup de modèles dont le style me plait, et j’aimerais bien me faire une vraie opinion sur ces patrons, quitte à me désabonner une bonne fois pour toute. Ce serait aussi l’occasion de coudre quelques basiques et projets rapides sans prétention, et d’écouler encore mon stock de tissu !

3. Braver ma peur des pantalons

A l’exception de mes jeans Safran, et d’un premier essai hasardeux à mes tout-débuts en couture, je n’ai jamais cousu de pantalon à proprement parler… et surtout je n’en ai aucun dans ma garde-robe ! Cela fait des années que je ne porte strictement que des jeans, et je ne me rappelle même plus la dernière fois où j’aurais acheté un vrai pantalon dans le commerce. Il faut dire qu’à l’époque j’avais beaucoup de mal à en trouver qui m’allaient à la fois à la taille et aux hanches, et j’avais un peu abandonné l’idée de porter un jour un pantalon qui ne soit pas un jean slim bien stretch.

Pourtant je rêve d’un beau pantalon à taille haute et jambes larges, qui serait tout à fait dans mon style : le Sorell de Pauline Alice, le Simplicity 3688, ou encore celui du Burda d’octobre 2011. Et puis soyons fous, j’aimerais bien coudre un pantalon vraiment relax dans lequel je puisse rester travailler devant l’ordinateur toute la journée, par exemple le Hudson de True Biais dont j’ai récupéré le patron dans je ne sais plus quel bundle PDF. Allez cette fois c’est la bonne !

4. Remplir ma garde-robe de maxi-jupes et robes


Deer&DoeCloset Case Patterns – Burda – Vintage Simplicity

En faisant mon bilan du dernier Me Made May, je me suis fait la remarque que j’avais envie de porter davantage de jupes et robes longues. J’aime beaucoup porter ma jupe Fumeterre en été : je trouve son côté couvrant très confortable, surtout quand je n’ai pas des jambes nickel, et elle fait une silhouette élancée et élégante. Cette année j’ai adoré aussi ma robe Reeta en viscose, avec ses deux grandes fentes sur les côtés, qui virevolte joliment à chaque pas.

Pourtant jusqu’ici je ne portais de longueur maxi que très rarement, surtout parce que mon mari n’aime pas du tout. Cette année j’ai décidé d’assumer – c’est ma silhouette préférée, et voilà. J’ai déjà cousu une deuxième jupe Fumeterre en lin rouge pour Halloween, et une maxi-robe en jersey tropical que j’attends impatiemment de pouvoir porter cet été. Mais j’aimerais bien aussi une jupe longue 100% viscose, et une robe maxi en viscose fleurie avec décolleté en V, dans l’esprit des robes de chez Reformation :


Hall – Layley – Lake

5. Tricoter un pull en jacquard intarsia

J’ai déjà tricoté plusieurs projets en jacquard à fils tirés (j’avais adoré faire ce snood il y a quelques années, et je suis en plein dans le Bubbly en ce moment), mais je ne me suis jamais vraiment attaquée au jacquard intarsia. L’an dernier, ma maman a tricoté le pull pingouin de Bergère de France ci-dessus pour ma sœur, et il est absolument fantastique, du coup j’ai très envie de me faire le même pour Noël prochain. J’aime aussi beaucoup le Oh My Bear et le Emmanuelle, et aussi ce mignon pull Panda minimaliste. En plus de tout cela mon mari (qui ne porte jamais de pulls) m’a demandé de lui tricoter un “ugly christmas sweater” pour l’an prochain, et il voudrait quelque chose dans ce goût là, mais en pire. Bref j’ai de quoi faire ! 🙂

 

Je pourrais continuer longtemps, mais mieux vaut s’arrêter là… Et vous, quelles sont vos envies couture et tricot pour l’année qui commence ?

Commentaires

  1. Orianne

    - 31 December 2017

    J’adore tes projets surtout les maxis robes et pantalons ! Pour ma part je compte bien me rattrapper en 2018 niveau couture ! En 2017 j’étais enceinte et Je n’ai quasiment pas cousu. Dans ma frustration J’ai acheté compulsivement coupons et patrons ! Alors y’a plus qu’à !!

    • Camille

      - 1 January 2018

      C’est le moment de se faire plaisir alors ! 😀

  2. Lise Bertrand

    - 1 January 2018

    Très chouette de voir tes projets pour 2018, et j’ai hâte de voir tous les beaux tissus que tu as en stock
    Pour ma part j’aimerais apprendre plus de techniques cette année, notamment les finitions à la main, les plis, etc. J’ai vaincu ma peur des vêtements “compliqués” en 2017 (chemise, pantalon), j’aimerais continuer sur cette lancée.
    Bref, have a good one!

    • Camille

      - 1 January 2018

      Beau projet ! J’aime beaucoup cette idée de se focaliser sur l’apprentissage des techniques plutôt que sur une liste de patrons précis 🙂

  3. tassadit

    - 1 January 2018

    Ce tissu à pivoines et pièces, je… je… Il est fabuleux!
    J’ai beaucoup aimé lire toutes tes envies, dont je partage certaines: le plongeon dans le stock de tissus (dit-elle sans vergogne alors qu’elle vient de recevoir une commande de tissu teckel), le pantalon (j’ai le Lander de True Bias en tête pour le moment) et le pull (kitsch) en Intarsia!
    Ah, et je serais très intéressée par ta critique du patron Chiara, histoire de m’y attaquer (ou pas!) en toute connaissance de cause!

    • Camille

      - 1 January 2018

      Aaah je suis si contente que tu me comprennes pour ce tissu ! Eléonore se fout de moi car elle le trouve hideux ^^

      Pour Chiara mes critiques étaient au départ plus sur les instructions et sur l'”objet patron” que sur le patronage lui-même, de tête les problèmes que j’ai relevés :
      – le dessin technique et le patron ne correspondent pas aux photos du site (ceinture ou pas ceinture ?)
      – les instructions conseillent d’utiliser une gabardine (pour une jupe froncée…)
      – il manque un plan de coupe pour la doublure et les instructions ne sont pas claires sur quelles pièces couper dans quoi
      – la planche PDF à imprimer et assembler est gigantesque… et une fois assemblé je me suis rendue compte que le rectangle de la pièce de jupe devant était identique à la pièce de doublure (gros gâchis)
      – le format des instructions n’est vraiment pas clair
      – les instructions pour le montage du corsage et de la doublure sont un peu étranges (je ne me souviens plus des détails mais je sais que ça m’avait laissée très dubitative)

      Je suis tant bien que mal arrivée jusqu’au montage de la fermeture éclair, et à l’essayage le résultat était atroce et je ressemblais à Goldorak avec les mancherons. Je vais essayer de la sauver quand même au printemps prochain et je publierai un article détaillé à ce moment là 🙂 Si tu décides de t’y attaquer tiens moi au courant !

  4. Phiboux

    - 2 January 2018

    Que de projets ! J’espère que tu arriveras à coudre de nouveau pour le plaisir !
    Ici mon objectif est de faire descendre mon stock de tissus, 3 grosses caisses Ikea, j’ai de la place pour stocker aussi mais certains coupons me plaisent vraiment et ça serait bête de ne pas couper dedans ! On a qu’une vie, autant se faire plaisir à les coudre pour pouvoir porter de jolis vêtements qui nous plaisent ensuite !
    Bonne couture !!

    • Camille

      - 3 January 2018

      Bonne couture à toi aussi ! 🙂

  5. Liseli

    - 4 January 2018

    Est-ce qu’utiliser tes tissus que tu avais prévu pour quelque chose de particulier et que tu as finalement abandonnés pour faire des toiles portables serait une solution? J’ai personnellement de la peine à faire une véritable toile mais comme j’ai souvent pas mal de modifications à faire sur les patrons (merci mes hanches et mon 1.76 m), je n’ose pas couper dans mes plus beaux tissus sans avoir fait un test avant.
    Je me réjouis de voir ton pantalon large!
    Mes plans pour l’année 2018, c’est de coudre ce que j’ai (pas le choix, la limite autorisée de tissu stocké est atteinte), trouver un moyen de me débarrasser de mes chutes et arrêter de faire des crises de nerf quand je foire un vêtement.

    • Camille

      - 4 January 2018

      Soit pour des toiles portables en effet, soit pour refaire des patrons que j’ai déjà cousus ! J’aime toujours bien les tissus en fait, je pense qu’en général c’est plutôt les patrons qui me plaisent moins. Par exemple j’avais acheté du ponte pour faire le Morris blazer de Grainline et en fait je ne porte vraiment pas ce genre de choses maintenant que je travaille de chez moi, donc je réfléchis à l’utiliser pour un autre patron (peut être une Brume s’il est assez élastique).

  6. Clarinette

    - 4 January 2018

    Je suis vraiment très intéressée par ta 2ème Fumeterre cousue pour Halloween car je suis moi-même en train d’en coudre une après plusieurs année de réflexion (et une grossesse) ! Il y a plutôt peu de belle Fumeterre à voir sur internet je trouve et ta réalisation est celle qui m’a fait le plus rêvé (plus encore que les modèles Deer and doe !) As tu déjà publié des photos de cette 2ème Fumeterre? Sinon j’espère que c’est prévu ! Tes projets de patalons me font aussi très envie…

    • Camille

      - 4 January 2018

      Ah ça me fait trop plaisir ! Je n’ai pas de photo où on la voit bien, mais j’avais posté cette photo du costume complet sur ma story Instagram qui donne déjà une idée. C’est la version à braguette cette fois, en 100% lin (la précédente était en lin-viscose, qui est le tissu parfait pour Fumeterre je trouve). J’ai hâte de la prendre en photo mais il faudrait que le temps se réchauffe un peu avant ^^

  7. Mwika

    - 16 January 2018

    Il faut vraiment que tu te lance pour faire des pantalons! C’est tellement satisfaisant d’en avoir qui soient de vrais tailles hautes, et qui soient ajustés à son tour de taille et de hanches (34cm de différence pour moi ^^’). Je me suis cousu celui ci en lainage Novembre dernier et je l’adore! Il faut vraiment que je prenne le temps de m’en coudre d’autres. http://www.burdastyle.com/pattern_store/patterns/trousers-092011

    Sinon, je m’efforce aussi de plus en plus me servir de mon énorme stock de tissus. Mais, comme il y en a beaucoup que j’ai acheté il y a des années dont, la plupart pour réaliser des cosplays c’est pas toujours évident de trouver un projet vêtement.
    J’essaye aussi d’arrêter d’acheter du tissu pour l’instant. Comme je suis de plus en plus sensible aux questions environnementales autour de la création du tissu, je vais essayer de me tourner vers les tissus bio ou au moins de création française. Ce qui veut dire aussi plus chers donc pour moi qui suis habituée aux coupons de 3m à 5€/10€/30€ des Coupons de St Pierre, il va me falloir un peu de temps pour faire la transition.

    J’ai hâte de voir tes créations 2018!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *