Tropikitsch

2 September 2017

J’ai enfin cousu mon premier patron Named ! Cela fait des années que j’admire l’esthétique et la qualité apparente des patrons de cette marque finlandaise, mais j’ai toujours eu beaucoup de mal à m’imaginer dans leurs modèles, un peu trop edgy pour moi. Mais quand la collection Playground est sortie, ça a été le coup de foudre direct pour la robe-chemise Reeta et le combi-short Helga. J’ai réussi à me raisonner et à résister au combi-short, car je n’arrivais pas à trouver à quelle occasion je pourrais le porter, mais la robe a tout de suite été rejoindre ma bibliothèque de patrons.

Cette robe, c’était l’occasion parfaite pour assouvir mon envie de Tropicool, la tendance qui battait son plein cet été. Malheureusement après des heures de recherche, impossible de trouver un tissu comme je l’imaginais, en viscose avec un motif tropical coloré sur fond noir. Je me suis donc rabattue sur cette viscose de chez Jo-Ann, commandée en ligne. Sauf qu’une fois le tissu livré, ça n’allait pas du tout : les couleurs étaient beaucoup plus chaudes que ce que montrait la photo du site et le tissu me donnait un air malade. La solution miracle : utiliser le tissu sur l’envers ! Ni vu ni connu, et ça donne un petit air vintage / usé qui va très bien avec le style de la robe.

Le résultat est complètement kitsch, entre l’imprimé du tissu, les détails de la robe façon saharienne, et sa longueur pas tout à fait aux chevilles, mais je l’adore. Et il faut croire que cela se voit quand je la porte, car même mon mari qui la détestait au début me dit qu’il y prend goût.

Cette robe est vraiment le type de vêtement qui prend vie en mouvement. Avec le tissu très fluide, le boutonnage devant et les grandes fentes sur les côtés, l’effet est superbe quand je marche. Immobile, on ne va pas se mentir, ce n’est pas la robe qui me met le plus en valeur… Mais elle est si confortable !

J’ai beaucoup aimé coudre ce patron et les instructions étaient claires dans l’ensemble, même si j’ai quand même mis du temps à les comprendre au niveau du col et de la fixation de la parementure. Je ne dis pas ça souvent, mais elles auraient peut être mérité quelques schémas de plus… On peut d’ailleurs apercevoir sur les photos les endroits où j’ai dû raccommoder les crans du col à la main après passage de la robe au lavage, ce qui me fait me dire que j’ai quand même dû me planter quelque part dans les marges de couture…

Un autre souci que m’a donné le patron ce sont les poches. Elles sont très jolies, mais la façon dont elles sont construites fait que le haut se défait complètement au lavage. La première fois qu’on porte la robe tout va bien, mais bonjour la galère pour les remettre en forme au repassage…

Par contre, j’adore les manches qui sont vraiment ma partie préférée de ce patron. J’aime leur ampleur, leur longueur, et les revers dont les proportions sont absolument parfaites.

Dans le tableau des tailles de Named, je fais un 38 à la poitrine, un 34 1/2 à la taille, et un 40 aux hanches. Comme la robe est bien ample et que la taille est resserrée par un cordon, j’ai tout fait directement en 38 sans aucune modification. Je n’ai pas non plus touché à la longueur, d’habitude je rallonge mes robes mais là je ne sais pas, j’y suis allée à l’arrache. YOLO.

Malgré un amidonnage de compétition cette viscose fuyante ne voulait pas du tout coopérer, et j’ai du corriger plusieurs fois les découpes de mes pièces. J’ai galéré pour marquer le tissu précisément aussi, et je me demande si le cordon de taille ne passerait pas un peu trop bas dans le dos par rapport au patron, mais c’est difficile de comparer sur les photos.

Je pense que cette robe aura une durée de vie assez limitée, vu la fragilité du tissu. Après l’avoir portée trois fois j’ai déjà une couture qui a lâché au lavage et que j’ai dû rapiécer. Le style aussi risque de faire assez daté l’an prochain quand la tendance sera passée, mais ça je m’en fiche complètement, parce que j’adore le patron. Je le conseille vivement : ma passion pour les robes-chemises est bien connue, mais celle-ci sort vraiment de l’ordinaire, avec une silhouette qui change et des détails bien pensés. Je ne pense pas en refaire une toute suite mais quand celle-ci succombera à la machine à laver j’en ferai volontiers une autre, encore dans une viscose imprimée.

Avec tout ça je pense déjà à mon prochain projet avec un patron Named ! J’ai déjà coupé le tissu pour coudre un kimono Asaka, et plein d’autres me font de l’œil. Lesquels avez-vous testés, et qu’en avez-vous pensé ?


Robe Tropikitsch
Reeta – Named Patterns
Taille 38
Viscose de chez Jo-Ann

Commentaires

  1. Marie

    - 3 September 2017

    Bravo au photographe pour la belle lumière.

    • Camille

      - 3 September 2017

      Je lui transmets 😉

  2. tassadit

    - 3 September 2017

    Cette robe est superbe et qu’est-ce qu’elle te va bien! Tu as bien fait de ne rien changer niveau longueur, c’est ce qui fait une grande partie de son charme… Et l’effet du tissu utilisé sur l’envers est top!
    J’ai failli acheter ce patron et celui du combi-short Helga à leur sortie, mais comme j’ai déjà deux patrons Named (les robes Helmi et Lempi) pas encore cousus, j’ai préféré être raisonnable et attendre d’avoir cousu au moins un des deux avant d’en stocker de nouveaux. Bon, quand c’est-y que j’m’y mets?!

    • Camille

      - 3 September 2017

      Héhé avant même d’aller vérifier sur le site de Named j’étais sûre de laquelle c’était Lempi ! C’est ton style tout craché cette robe, dès que je l’ai vue je t’ai imaginée dedans (la mannequin fait un peu ta pose aussi !!). Je n’ose pas encore les robes manteaux, celle-ci et la Pilvi sont canons mais je n’arrive pas à visualiser en vrai. Hâte de voir ta version du coup !

  3. Carlotta Stermaria

    - 4 September 2017

    Trop jolie ! Avec une jupe crayon, une robe chemise et 3 chemisiers réalisés en tissus luxuriants, je suis moi-même gravement adepte de la tendance tropicool (dont je prie pour qu’elle dure toujours, car hem… je suis loin d’avoir épuisé mon stock) et ne peux qu’approuver ta robe ! Elle a l’air super agréable à porter en plus.

    J’ai déjà testé Named, mais ça s’est toujours soldé par un échet pour moi, avec une jupe portefeuille (d’ailleurs disparue de la boutique) et la robe Elizabeth toutes les deux bieeeeeeeeen trop longues. ça m’a d’ailleurs retenue d’acheter le patron d’Isla, leur trench, qui est extrêmement beau (rien n’est perdu : du coup, j’ai acheté Luzerne pour compenser la perte de mon patron Pavot !)…

    • Camille

      - 4 September 2017

      Aaah j’aimerais trop voir ça !
      Pour Named j’ai remarqué ça, c’est super bizarre, il y a plein de patrons qui ont disparu de la boutique, dont la quasi-entièreté de leur première collection… Vraiment dommage pour la robe Elizabeth, elle avait l’air si jolie. Mais bien évidemment je ne peux que te conseiller Luzerne 😉

  4. Orianne

    - 14 September 2017

    Waouh ! J’adore l’imprimé et la coupe de cette robe: ça te donne un côté bohème qui te va super bien! Je n’ai jamais cousu de patrons named mais ton billet me donne envie d’aller flâner du côté de ces patrons !

    • Camille

      - 24 September 2017

      Merci ça fait super plaisir ! Après avoir testé je recommande vivement leurs patrons 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *