Deer&Doe : la jupe Azara

24 September 2017

Après Givre, je vous présente ma version d’Azara, le deuxième patron de la dernière collection de Deer&Doe, que j’ai réalisée peu après sa sortie.

Azara est une jupe midi qui épouse la taille et le bassin et s’évase doucement en dessous des hanches, et ce grâce à des découpes en angle sur l’avant et l’arrière de la jupe qui y remplacent les pinces. Le patron contient deux versions : une version boutonnée sur l’avant, et une autre avec une fermeture invisible à l’arrière. Je suis une grande fan de jupes boutonnées donc c’est sur celle-ci que je suis partie.

Le tissu est une batiste de coton “Cachette” d’Atelier Brunette, que j’ai récupéré chez Jones & Vandermeer. J’avais peur de ne pas aimer le motif au départ, après l’avoir beaucoup vu sur la blogosphère, mais je trouve que sur une jupe midi il fonctionne très bien : l’association du petit motif sur fond noir et de la longueur donne à la jupe un petit côté 90’s qui n’est pas pour me déplaire.

En parlant de longueur midi, je voulais justement en profiter pour montrer le rendu de cette jupe “dans la vraie vie”, où je la porte avec des chaussures plates. Autant j’adore les talons et je trouve que le rendu sur les photos de la boutique est superbe, autant dans la vie de tous les jours je porte uniquement des ballerines, car d’une je travaille de chez moi et le confort est la priorité, et de deux si je mets des talons je suis plus grande que mon mari et ça m’agace (je sais, je sais, c’est bête). Toujours est-il que je trouve que cette longueur reste très élégante portée avec du plat, et c’est d’ailleurs une des longueurs que je préfère sur moi (je porte toujours très souvent ma jupe midi Burda !).

Ce patron est conseillé aux couturières intermédiaires (niveau 4/5), principalement à cause des découpes qui demandent de la précision et de la patience à l’assemblage. Le montage n’est tout de même pas si compliqué : la couture se fait en deux étapes, donc pas besoin de cranter/tourner le tissu en laissant l’aiguille enfoncée, et les coins sont solidifiés avec de l’entoilage pour éviter que le tissu ne s’effiloche. Ce qui demande de la patience, en réalité, c’est que la jupe est un peu longue à coudre, avec deux découpes sur l’avant, deux au dos, et encore quatre en comptant la doublure.

Par contre si vous aimez les belles finitions, vous allez vous régaler : de l’ourlet à la main au gros grain pour renforcer la ceinture, moi qui aime bâtir et utiliser des techniques “couture” à l’ancienne, je me suis vraiment faite plaisir avec ce patron.

Pour une jupe plus légère et/ou plus rapide à coudre, il est proposé de ne pas ajouter de doublure, mais pour moi c’était hors de question sur une jupe en batiste. Avec ce tissu l’opacité n’étais pas un problème, mais je le trouvais trop fin pour une jupe non-doublée : je n’aime pas les bas trop légers qui me donnent l’impression de ne rien porter. J’ai donc fait la doublure en Bemberg (= viscose cupro), ce qui permet en bonus d’éviter l’électricité statique. Et puis personnellement j’adore les jupes doublées. Je sais que ça ne fait pas l’unanimité (plusieurs testeuses d’Azara ont d’ailleurs choisi de zapper l’étape de la doublure) mais je trouve que le temps passé en plus à la coudre est largement rentabilisé : c’est plus confortable, c’est doux, ça glisse sur les jambes, ça fait des finitions impeccables à l’intérieur et ça donne un côté luxueux au porté qui me rend fière de coudre mes vêtements.

C’est tout pour le moment au sujet de la nouvelle collection ! Je m’étais également cousue une robe Bleuet pendant la phase de tests, celle avec les mancherons, mais elle avait quelques soucis de seyant (corrigés depuis ! c’est bien à ça que servent les tests) et je ne la montrerai donc pas ici. Je peux simplement vous dire que je l’avais réalisée dans un chambray Andover Fabrics et que ce tissu est parfait pour le patron, mais il faudra me croire sur parole 😉


Jupe Azara
Azara – Deer&Doe
Taille 36 1/2 – 38 1/2
Batiste Atelier Brunette – Jones & Vandermeer
Doublure Bemberg – Fabric.com

Commentaires

  1. Morgane

    - 25 September 2017

    Une bien jolie version! 🙂

    J’ai fini l’ourlet de la mienne ce weekend et n’attends plus que d’être étrennée! J’ai encore un doute sur la longueur, chez moi c’est soit très long soit en dessous du genoux qui fonctionne bien en jupe longue. J’ai quand même conservé la longueur prévue pour tester, quitte à raccourcir plus tard 😉

    • Camille

      - 26 September 2017

      J’ai hâte de voir ça ! J’ai confiance sur la longueur, je t’imagine tout à fait dedans 🙂

  2. Laure

    - 25 September 2017

    Cette jupe est magnifique! Pile dans la tendance

    • Camille

      - 26 September 2017

      Merci !

  3. Liseli

    - 28 September 2017

    Joli! Même si la photo risque d’être un peu moins belle que celles de l’article, serait-il possible de voir à quoi ça ressemble de l’intérieur, toute cette histoire de doublure et de gros grain? Enfin, je suppose que le gros grain est sous la doublure?
    J’aime vraiment bien cette forme qui est pour moi plus portable que la longueur de Fumeterre (vélo-compatibilité oblige).

    • Camille

      - 28 September 2017

      Oui hélas le gros grain est pris entre la ceinture et sa doublure, et le tout est surpiqué, donc je ne peux pas l’ouvrir pour le prendre en photo… Si j’en refais une je penserai à prendre une photo en cours pour le montrer !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *