Jackie, Meryl et Grace : ma robe Boundless Style

10 June 2016

boundless-style1

On continue dans la série des robes de mariage avec la dernière en date : une robe en viscose fleurie un peu rétro, réalisée pour un mariage à la Nouvelle Orléans en mars dernier. L’occasion en passant de vous parler du livre Boundless Style, écrit par Kristiann Boos de Victory Patterns, dont le patron est issu.

boundless-style2

Boundless Style est un livre de robes en kit : il contient les patrons et les explications pour 5 corsages, 5 jupes et 5 manches, la plupart avec plusieurs variations de longueur, qu’on peut combiner à volonté. Au moment où il avait été annoncé j’avais complètement craqué sur les quelques photos qui avaient été diffusées : l’esprit rétro mais avec des découpes originales me parlait bien, et surtout j’avais cru que la robe faite à partir du corsage Billy était une robe chemise (et en fait pas du tout, elle a juste un col, oups !). Ce qui m’avait poussée à l’achat, c’est l’application en ligne Lookbook qui permet de tester les différentes combinaisons façon “Dessinons la mode”. J’y ai passé des heures à créer les robes de mes rêves, et j’étais curieuse de savoir si les patrons fournis seraient à la hauteur de mes attentes.

Et puis le livre est sorti, et j’ai vu passer de nombreuses reviews très enthousiastes… mais malheureusement presque aucune où les patrons aient effectivement été testés ! Jusqu’ici je n’ai vu que quatre réalisations en tout et pour tout : chez Peneloping, Sew Well, Oonaballoona et Very Purple Person. Et je n’ai réussi à en trouver aucune qui soit faite par quelqu’un qui n’aurait pas reçu le livre gratuitement en échange d’une review..! Pas que je mette en doute l’intégrité de celles qui l’ont reçu en cadeau, mais je suis vraiment étonnée d’avoir vu si peu de projets faits à partir de ce livre…

boundless-style3

Toujours est-il que j’avais bien envie de tenter l’aventure et j’ai jeté mon dévolu sur l’association suivante :

jackie-meryl-grace

• Le corsage Jackie, avec ses grandes pinces diagonales, son encolure montant jusqu’au dessus de la clavicule et son décolleté croisé dans le dos.
• La jupe Meryl, à panneaux, la plus évasée du livre (je voulais la porter avec un jupon mais j’ai oublié de le mettre dans ma valise, dommage !).
• Les manches Grace, toutes simples, semi-ajustées, en version courte.

Je suis partie sur une taille 4 en suivant le tableau des mesures, ce qui était cohérent avec la taille dans laquelle j’avais réalisée ma jupe Madeleine de la même marque.

boundless-style4

Le livre ne contient pas de planche de patrons, mais un CD-Rom avec un pdf pour chaque corsage, manche et jupe. N’imprimer que ce dont on a besoin, pourquoi pas, mais j’ai assez été déçue de constater que chaque fichier regroupait toutes les variations d’un même patron, au lieu de permettre d’imprimer chaque variation individuellement. Pour avoir le patron de la manche courte, on imprime donc aussi la manche 3/4 et la manche longue, et ça fait bien six pages de gâchées. Autant ça ne me dérange pas plus que ça que les patrons soient sur CD-Rom, car apparemment il est maintenant possible de télécharger les pdfs sur internet pour qui ne serait pas muni d’un lecteur CD, autant c’est dommage de finir par gâcher de l’encre et du papier malgré tout.

Les explications sont elles-aussi données patron par patron : on monte le corsage, la jupe et les manches séparément, puis on assemble le tout. Chaque étape est illustrée à l’aide d’une photo. Les instructions pour l’assemblage final proposent également d’installer une ceinture intérieure, ce qui est un détail que j’aime beaucoup et qui est particulièrement utile pour maintenir la taille en place malgré la quantité de tissu de la jupe.

boundless-style5

Le montage des manches comme celui de la jupe n’ont posé aucun problème, si ce n’est qu’apparemment Kristiann est addict aux piqûres de soutien : les instructions indiquent d’en réaliser sur tous les bords des panneaux de jupe, à l’exception de l’ourlet. Sachant que l’étape suivante est d’assembler les panneaux de jupe entre eux, je me demande vraiment si cela sert à quelque chose d’y faire ces piqûres de soutien au niveau des coutures latérales. Les panneaux ne sont pas manipulés entre temps, la couture d’assemblage des panneaux n’aurait-t-elle pas donc le même effet que la piqûre de soutien ?

Le corsage n’échappe pas non plus aux piqûres de soutien : les explications indiquent qu’elles doivent être réalisées sur les bords en biais des demi-dos, à 1,3 cm du bord. Sauf que quelques étapes plus tard, on apprend au détour d’un paragraphe que la marge de couture de ce bord là n’est que de 1 cm. La piqûre de soutien se retrouve donc sur l’extérieur du vêtement… Sur le coup, ça m’a vraiment énervée : devoir défaire une ligne de piqûre sur un bord en biais d’une viscose un peu lâche, il n’y a pas mieux pour déformer le tissu ! Mais surtout ce qui m’a ennuyée c’est qu’évidemment, pas de trace de cette piqûre sur les photos pas-à-pas du montage (sinon j’imagine que quelqu’un se serait rendu compte de l’erreur dans les marges de couture). Même chose quand il s’agit de rajouter un ruban de reps pour stabiliser encore davantage ces bords : le ruban est photoshoppé sur la photo à l’étape 6, puis disparaît à l’étape d’après. Et quelques étapes plus tard, on nous demande d’entoiler une pièce dont les bords ont déjà été surjetés… On entoile sur le surjet alors, sûr ? Certes en soi tout cela n’est pas très grave, mais ça m’a vraiment donné l’impression que certaines des étapes de construction avaient été rajoutées à l’arrache à la dernière minute et pas vraiment testées…

boundless-style8

Avec le recul je me dis que je m’en serais mieux sortie si j’avais simplement ignoré les explications… Le tissu que j’ai utilisé, une viscose (rayon challis) de la collection Gertie pour Jo-Ann de l’an dernier, a un très beau tombé et aurait fait un très beau drapé dans le dos. Malheureusement, le ruban de reps utilisé pour soutenir les bords en biais les a comme resserrés, et tire l’arrière de la taille vers le haut de manière assez inélégante. C’est dommage car en dehors de ce souci, la silhouette de la robe est superbe, et je pense qu’avec l’omission du ruban le fit aurait été parfait.

Ceci-dit j’aime beaucoup l’idée de ce dos croisé qui descend très bas. Malheureusement ce n’est pas très compatible avec le port d’un soutien-gorge… à moins que ..? J’avais repéré chez Victoria Secret ces “convertisseurs de soutien-gorge” : des bandes élastiques qui s’accrochent d’un côté et de l’autre du soutien gorge et s’enroulent autour de la taille, permettant ainsi de rabaisser la bande dans le dos. Pas besoin de dépenser 10€ ceci-dit : un bout d’élastique, un vieux soutien-gorge à découper, et le tour et joué ! J’ai vaguement suivi ce tutoriel-ci.

boundless-style7

Au final j’aime beaucoup cette robe : le tissu est superbe et cela joue beaucoup, mais le fit et la silhouette sont aussi très chouettes et fidèles au dessin technique. Par contre, le livre m’a fait un peu l’effet d’un pétard mouillé. J’étais très emballée au départ par le concept, les dessins techniques des modèles et surtout l’appli Lookbook. Malheureusement j’ai été vraiment refroidie par les quelques soucis rencontrés avec les explications et par les photos des projets réalisés dans le livre : je trouve le fit sur les mannequins vraiment pas terrible, comme si les vêtements étaient systématiquement une taille trop grands pour elles, et la couture de certains prototypes laisse malheureusement à désirer, ce qui m’étonne beaucoup car jusqu’ici l’image de Victory Patterns était assez irréprochable.

boundless-style-fit

Pour l’instant je ne me vois pas réaliser une autre robe à partir de ce livre, mais je le garde quand même sous le coude au cas où. J’ai acheté en parallèle le troisième livre de Gertie, Gertie’s Ultimate Dress Book, basé sur le même principe, et j’aimerais bien m’y pencher pour pouvoir comparer les deux !

boundless-style6

Robe de la Nouvelle Orléans
Boundless Style – Jackie + Meryl + Grace
Taille 4
Rayon challis de la collection Gertie pour Jo-Ann

Commentaires

  1. madebyviou

    - 11 June 2016

    Je la trouve parfaite ! Le livre m’avait tapé dans l’oeil sur les blogs mais je n’avais pas craqué mais j’adore le concept de mixer plusieurs possibilités pour obtenir un vêtement personnalisé (un peu comme pour certains patrons simplicity)
    Bon weekend!

    • Camille

      - 11 June 2016

      Merci ! Oui moi aussi j’adore ce concept, je vois bien les patrons Simplicity dont tu parles. Ca me donne envie de me mettre sérieusement au patronage (les possibilités sont infinies !), un jour peut être…

  2. Slania

    - 11 June 2016

    Merci pour la review!
    J’ai adoré le concept, mais le cd rom m’a carrément refroidi!

    Les coquilles que tu as rencontré ne me donne guère envie de tenter l’aventure, même si ta réalisation est superbe! 🙂

    • Camille

      - 11 June 2016

      Merci beaucoup ! Et ravie que ça soit utile 🙂

  3. Hélène

    - 11 June 2016

    Une robe splendide! Le style te va à ravir. Surtout, merci pour cette critique détaillée et honnête – ça manque souvent dans les blogues où les couturières sont trop gentilles pour émettre un avis discordant. Merci aussi pour le truc du soutien-gorge. Très utile.

    • Camille

      - 11 June 2016

      Merci ça me touche beaucoup ! Je dois avouer qu’à chaque fois que je parle d’un patron qui ne m’a pas plu je suis toujours un peu gênée et stressée au moment de poster. La blogosphère couture efface tellement la barrière entre les marques de patrons et les personnes qui sont derrière ces marques que ça en devient très facile de prendre les critiques et commentaires constructifs comme des attaques personnelles !

  4. Le Papillon

    - 13 June 2016

    C’est dommage tout de même que tu ne projettes pas de t’en coudre d’autres, parce que n’empêche, que le fit est beau ! Je ne te remercie pas par contre de me refoutre le Gertie sous le nez, je résiste depuis des mois de manière ardue ! 😀 (même si depuis les cours de modélisme je craque beaucoup moins sur des patrons. Le bouquin de Victory était sorti pile poil au début de mes cours, j’avais songé à l’investissement un quart de seconde avant de capter qu’il ne me sera pas d’une grande utilité. Mais l’idée en elle même est génialissime…)

    • Camille

      - 23 June 2016

      Oui maintenant que l’énervement que j’avais ressenti pendant la couture est passé et que je revois les photos je me dis qu’elle est quand même pas mal ! Haha
      J’avais acheté quelques livres de modélismes et j’avais très envie de me lancer aussi, mais je me sens complètement intimidée devant tout cet infini de possibilités… Je sais pas si c’est que je ne suis pas assez créative ou juste que je n’arrive pas à focaliser mes idées mais ça me paralyse !

  5. Elipou

    - 14 June 2016

    Ça me donne le rhume des foins ce tissu !

  6. Annika

    - 15 June 2016

    Encore une robe magnifique! J’aime bien ton blog, toujours plein d’inspiration.
    D’ailleurs il y a un livre similaire basé sur le même principe de Tanya Wheelan (Sew many dresses), avec je pense encore plus de choix pour coudre sa robe de rêve, j’en ai fait plusieurs, et elles sont parfait!

    • Camille

      - 23 June 2016

      Ah merci beaucoup ! Je ne connaissais pas ce livre, je regarderais 🙂

  7. sconesandstones

    - 21 June 2016

    Pour répondre à ton étonnement d’en avoir vu si peu de modèles, j’ai une hypothèse: pour avoir feuilleté le livre chez une copine, je crois me rappeler qu’il est tout de même assez technique!C’est peut-êre ça qui rebute un peu les gens?? Par contre c’est un beau livre, on le feuillette avec passion et patience!

    • Camille

      - 23 June 2016

      Oui c’est très possible ! Et le fait que les explications soient disséminées dans tout le livre (corsage, manches, jupe, comment assembler le tout…) peut peut-être intimider aussi ?

  8. Marjolaine

    - 10 July 2016

    Qu’est-ce que je peux aimer tes robes ! Que ce soit les tissus choisis ou la forme, je suis quasiment toujours conquise ! Une petite “mourance” particulière pour celle-ci et son dos que je trouve sublime 🙂 Dommage que le livre ne suive pas alors… mais merci beaucoup de ton honnêteté, c’est vraiment appréciable 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *