Me-Made May 2015

6 June 2015

memademay

Pour la première fois cette année, j’ai participé à Me-Made May, un challenge qui consiste à porter chaque jour du mois de Mai quelque chose de fait main (en couture, tricot…) pour se pousser à sortir ses habits de l’armoire, à les porter, les apprécier, les évaluer, et pourquoi pas en profiter pour faire le bilan de ce qui marche ou non. Comme j’ai trouvé ça très chouette, je me dis que j’allais partager bien ce bilan avec vous. A venir après le saut : des graphes en camemberts et un super gif !

Tous les jours de Mai, donc, je me suis forcée à faire attention à porter au moins un habit fait main. Comme je porte beaucoup ce que je couds, ça n’a pas été trop difficile, mais je m’étais aussi posé le défi supplémentaire d’éviter autant que possible de remettre deux fois la même chose. Cette partie là a été plus dure, surtout sur la fin puisque j’ai passé les deux dernières semaines de mai à voyager en France et que j’étais tout de même limitée niveau bagages.

type

Au final j’ai porté 12 robes différentes (dont 4 que j’ai portées deux fois dans le mois), 6 jupes, 6 tops et 1 gilet. Je pensais que les robes aurait été encore plus présentes, vu que je ne couds presque que ça, mais apparemment les patrons Deer&Doe ont bousculé la tendance, à la fois niveau tops (Plantain, Bruyère, Datura) et niveau jupes (Chardon et Brume). Le plus frustrant dans tout ça, ça a été de ne pas pouvoir porter tous les jours ma toute dernière robe chemise La Mia Boutique que je venais de finir juste avant le début du mois (et qui est, bien entendu, ma nouvelle robe préférée).

Quant aux patrons dont étaient tirés ces projets :

brand

Sans surprise on retrouve principalement du Deer&Doe, mais aussi des patrons Burda plus anciens, et un peu de Colette (suite à mon obsession pour la Moneta). Je pensais avoir fait plein de patrons pochettes Butterick, Vogue, Simplicity, etc. mais il faut croire qu’il s’agissait surtout de robes pour des grandes occasions et pas portables au quotidien.

J’ai documenté tout cela en postant une photo par jour sur mon compte Instagram, en essayant de garder la même position sur toutes les photos (ce qui a un peu gonflé mes followers que je connais dans la vraie vie et qui n’en ont rien à faire de la couture, pardon les amis !). Du coup je ne résiste pas à vous montrer un récap’ sous forme de gif :

memademayoptimized

Ça été une super expérience pour moi, notamment parce que j’ai beaucoup de mal à poster régulièrement sur ce blog ; la prise de photos comme l’écriture me prennent un temps fou et je n’arrive pas à m’organiser. Du coup poster une photo par jour sur Instagram, ça m’a aussi permis de pouvoir partager de manière plus fréquente. Mais si j’aime bien montrer ce que je couds, ce mois a surtout été l’occasion de tirer quelques leçons sur la composition de ma garde robe. Les deux premières semaines, je travaillais, et ça a parfois été difficile de trouver des habits avec lesquels je me sente à l’aise au boulot. La plupart des robes et jupes que j’ai cousues se retrouvent être un peu courtes à mon goût, et souvent un peu trop colorées. J’ai beau savoir que je peux m’habiller comme je veux (surtout ici aux États Unis ou les gens jugent beaucoup moins sur la façon de s’habiller) j’évolue dans un milieu professionnel majoritairement masculin et je suis assez jeune pour mon poste, donc je complexe un peu d’en rajouter sur le côté “twee”. Du coup je voudrais essayer de me coudre des habits de tous les jours un peu plus classes : jupes au genou, chemises, et puis quelques bodys Nettie pour aller avec toutes mes jupes taille haute…

Et vous, avez-vous pris part à Me-Made May cette année ? Qu’est-ce que vous en retenez ?

Commentaires

  1. J’aime bien ton rapport au Me-Made-May… Si je l’avais lu avant, j’aurai aussi ajouté un camembert pour mes statistiques. Je sens que je vais le faire, au moins rien que pour moi.
    J’ai bien aimé participer à cet exercice, pour pouvoir cibler mes “manques” dans la garde-robe, et cette semaine, j’ai envie de faire du vide dans mon dressing. ça va essentiellement consister à vider les derniers trucs de prêt-à-porter, non portés depuis au moins 2 ans parce que c’est bcp + dur de jeter des vêtements faits main, même si je l’ai déjà fait.

    • Camille

      - 12 June 2015

      Je suis pareil, je n’arrive pas à jeter les vêtements fait main ! Les donner non plus je n’ose pas, je me dis qu’il ne sont pas assez bien faits (puisque ce sont les plus anciens dont je voudrais me débarasser et à l’époque mes finitions étaient vraiment bof…)
      J’ai beaucoup aimé ton collage photo avec le même fond et la même pose ! Ca permet vraiment de voir évoluer les silhouettes/coupes au cours du mois 😀

  2. Tara

    - 11 June 2015

    En voyant défiler toutes tes tenues, je trouve que tu as un style très cohérent, et tes réalisations sont superbes!

    • Camille

      - 12 June 2015

      Merci, ça fait très plaisir !

  3. Elipou

    - 17 June 2015

    La prochaine fois, tu pourras faire des diagrammes en morbier ?
    Je pense que ça serait plus représentatif de l’évolution de tes tenues, et permettrait de prendre en compte les paramètres temps de maturation, épaisseur de la croûte, et compatibilité avec un grand cru.

    • Camille

      - 21 June 2015

      Fromage et couture, une association idéale…

  4. CYQLAF

    - 25 June 2015

    Vive les camemberts !

    • Camille

      - 1 August 2015

      Tout à fait ! 🙂

  5. Pingback: Me-Made May 2016 | L'attaque du découd-vite

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *